Une crise sanitaire ne doit pas en cacher une autre

Publié le 02 mai 2020

Lettre ouverte au gouvernement, aux maires des 12 plus grandes villes françaises et à l’AMF

Paris, le 5 mai 2020 - Alors que les pouvoirs publics sont mobilisés pour préparer la sortie du confinement sur l’ensemble du territoire, UNICEF France et le Réseau Action Climat France ont souhaité attirer leur attention sur le rôle clé des politiques de mobilité pour assurer la sécurité sanitaire des français.

Les mesures de confinement appliquées pour freiner la propagation du Covid-19 ont entraîné une réduction historique la pollution de l’air, en particulier au dioxyde d’azote, dans la plupart des grandes villes françaises (1). Cette amélioration de la qualité de l’air en lien avec les mesures de limitation des déplacements nous rappelle l’implication très forte du trafic routier dans la pollution de l’air.

De l'urgence de sécuriser les abords des écoles

Un courrier a été adressé le 30 avril aux 12 maires des plus grandes villes françaises (2), ainsi qu’au président de l’Association des Maires de France afin de les encourager à :

  • prendre des mesures fortes pour une réappropriation de l’espace public par les piétons, notamment les enfants, alors que la distanciation physique doit être respectée ;
  • tout mettre en œuvre pour que les mobilités soient cohérentes avec les règles de sécurité sanitaire ;

Plus généralement, UNICEF France et le Réseau Action Climat France tiennent à rappeler l’importance de la mise en œuvre dans les villes les plus polluées  de zones à faibles émissions ambitieuses intégrant un cap de sortie progressive du diesel puis de l’essence. Leur déploiement implique des mesures de transition fortes de l’automobile vers des transports plus propres et plus durables.

Cette période de sortie de confinement est lourde de risques sanitaires mais elle peut être porteuse de changements positifs cruciaux pour la santé de tou.te.s.

Nous vous invitons à prendre connaissance du courrier adressé à la Ministre de la transition écologique et solidaire, Elisabeth BORNE, ainsi qu’à la Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline GOURAULT.

(1) ATMO France, COVID-19 : focus sur l’exposition des riverains à la pollution automobile près des grands axes avant/pendant le confinement, avril 2020
(2) Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Nice, Paris, Rennes, Strasbourg, Toulouse, voir aussi le rapport du Réseau Action Climat France, Greenpeace France, et UNICEF France, Lutte contre la pollution de l’air, classement des 12 plus grandes agglomérations françaises sur les transports, décembre 2019