Une mobilisation massive pour soutenir les efforts de l’Unicef

Publié le 07 janvier 2011 | Modifié le 31 août 2015

Après le tremblement de terre, Haïti s’est retrouvé dans une situation de crise sans précédent. Immédiatement, l’aide d’urgence s’est mise en marche, le personnel de l’Unicef s’est tout de suite mobilisé. Grâce à la générosité des donateurs, l’Unicef a pu intervenir dans différents secteurs : l’eau et l’assainissement, la nutrition, l’éducation, la santé et la protection de l’enfant.

 

 

On a rarement assisté à un tel soutien en faveur des enfants dans le monde. En effet, le sort des jeunes haïtiens a interpellé de nombreux donateurs. Au lendemain de la catastrophe, l’Unicef a lancé un appel de fonds à hauteur de 171 470 854 €. Un peu plus tard, ce premier appel a été revu à la hausse : 97 921 426 d’€ supplémentaires ont été sollicités afin de faire face aux immenses enjeux de réduction des risques en cas de nouvelle catastrophe. Au total, l’appel global de l’Unicef s’est donc élevé à 269 388 069 €.

Durant l’année 2010, 238 431 998 € ont été collectés à travers le monde pour les enfants d’Haïti.
Les comités nationaux pour l’Unicef, comme l’Unicef France, ont rassemblé le plus de fonds (167 821 126 €). En parallèle, les gouvernements ont réuni la somme de 60 230 450 € et 10 327 65 € proviennent d’autres sources issues des donateurs intergouvernementaux et des autres bureaux de pays de l’Unicef. Grâce ce soutien, l’équipe de l’Unicef en Haïti se compose aujourd’hui de 255 personnes mobilisées autour des grandes priorités de l’Unicef pour les enfants et de la lutte contre l’épidémie de choléra. Avec cette maladie, le bureau de terrain affronte de nouvelles difficultés et une nouvelle équipe de 40 personnes s’est mise en place pour renforcer la présence de l’Unicef sur le terrain.

Pour l’année 2011, des besoins humanitaires immédiats nécessiteront encore une réponse de grande ampleur. L’Unicef s’est fixé 4 objectifs essentiels : la création de conditions favorables pour les retours des personnes déplacées chez elles et la reconstruction ; le maintien de la continuité des services pour les communautés vulnérables; la réduction de l’impact du choléra sur les enfants; l’amélioration de la préparation aux catastrophes et le maintien d’un état de veille élevé pour les nouvelles urgences. D’après les estimations de l’Unicef, les besoins humanitaires pour l’année à venir s’élèvent à 121 038 176 €.

 

La contribution de l’Unicef France

 

L’Unicef France a collecté plus de 11 millions d’euros auprès des particuliers, des entreprises, des collectivités locales et a une reçu une contribution du Secrétariat d’Etat à la famille (1 million d’euros). L’appui de l’Unicef France aux programmes de l’Unicef en Haïti pour l’année 2010 s’élève au total à près de 10 millions d’euros : 7,1 millions pour la réponse à l’urgence, 1,6 pour les programmes post-urgence de reconstruction et près de 900 000 euros pour la réponse à l’épidémie de choléra. La différence a permis à l’Unicef France de prendre en charge ses frais de collecte liés à l’urgence et à la mobilisation de ses donateurs dans la durée : mailings, campagne en faveur du retour des enfants haïtiens à l’école, etc.

L’Unicef France remercie tous ses donateurs et partenaires pour leur très forte mobilisation.


Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF

Soutenir nos actions