URGENT : Les enfants réfugiés et migrants ont besoin d'une protection vitale

Publié le 21 janvier 2019

Les enfants réfugiés et migrants, qui voyagent périlleusement en mer pour rejoindre l'Europe ont un besoin d'une protection vitale - UNICEF

Pendant les deux premières semaines de 2019, plus de 400 enfants déracinés ont atteint les côtes européennes au milieu de températures glaciales et des eaux agitées.

Genève, 21 janvier 2019 – L’UNICEF exhorte les gouvernements européens à s’entendre sur une approche régionale, pour mieux protéger les enfants migrants et réfugiés qui font face à de graves dangers et aux violations de leurs droits fondamentaux durant leurs dangereuses traversées vers l’Europe.
On estime qu’environ 400 enfants réfugiés et migrants (en moyenne 29 enfants par jour) sont arrivés sur les côtes de Grèce, d’Italie et d’Espagne au cours des deux premières semaines de janvier. Les enfants subissent des traversées particulièrement périlleuses en raison des températures glaciales et de la mer agitée pendant ces mois d’hiver.
Durant le week-end dernier, environ 170 personnes sont mortes ou portées disparues dans deux naufrages en Méditerranée. Une femme enceinte et des enfants étaient à bord. La semaine dernière, une petite fille irakienne de 9 ans s’est noyée dans les eaux méditerranéennes, en essayant de rejoindre l’île de Samos avec sa famille.
Plus tôt cette année, au moins 6 enfants sont restés bloqués en Méditerranée à bord du navire de sauvetage Sea Watch 3 qui n'avait pas d'autorisation pour accoster. Les enfants à bord sont restés pendant 18 jours, sans accès à des soins médicaux et à d'autres services essentiels, jusqu’à ce que le navire soit autorisé à les débarquer.

« Chaque jour, des enfants en quête de sécurité risquent leurs vies en traversant des eaux dangereuses et glaciales, dans l’espoir de construire un avenir meilleur. Une approche régionale permettrait de protéger ces enfants (dont la plupart a déjà été victime d’exploitation et d’abus durant leur périple) de souffrances supplémentaires. » déclare Afshan Khan, directrice régionale UNICEF Europe et Asie centrale et coordinatrice spécialisée pour la question des migrants en Europe.

Fuir les conflits, la pauvreté et la persécution

On estime qu'en 2018, 23 000 enfants réfugiés et migrants sont arrivés par la mer en Grèce, en Italie et en Espagne, la grande majorité fuyant des conflits, une pauvreté extrême et la persécution.

Osama, 12 ans, est l'un de ces enfants qui a fui le conflit au Yémen. Osama et sa famille ont récemment été transférés au centre d’accueil et d’identification de Moria, sur l’île de Lesbos en Grèce. « J'ai pensé : c’est fini, je vais mourir. C’est ainsi que ma vie se termine, » a raconté Osama, aux équipes d'UNICEF, en évoquant sa traversée avec sa famille pour atteindre la Grèce. « Mon futur au Yémen était incertain, je ne pouvais pas étudier pour devenir médecin ou ingénieur ou quoi que ce soit d’autre. Je veux devenir médecin car je veux aider les autres ainsi que ma famille, » a-t-il déclaré.

Pour mieux protéger les enfants réfugiés et migrants vulnérables, UNICEF appelle de ses voeux la mise en place d’une approche régionale autorisant les navires de sauvetage à débarquer en toute sécurité et aussi rapidement que possible. Des structures d'accueil et d’identification, respectant les droits de l'enfant doivent garantir aux enfants une protection vitale, un soutien médical et psychosocial et tous les enfants doivent aussi pouvoir accéder rapidement aux procédures de régularisation, y compris celles d’assistance juridique et de demandes d’asile.
Il est également urgent de prioriser les procédures de réunification familiale de la part des Etats membres de l’Union Européenne.
« Cette année marque le 30e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant, une étape importante qui rappelle de manière essentielle que tous les Etats membres de l’Union Européenne se sont engagés à protéger les droits de tous les enfants, quel que soit leur statut migratoire, » a déclaré Afshan Khan.

L'action d’UNICEF aide les enfants réfugiés et migrants à accéder à un logement convenable, à un soutien psychosocial et à l’éducation, tout en renforçant les systèmes nationaux de protection de l'enfance, afin que tous les enfants vulnérables puissent en bénéficier.

Dans toute la région, UNICEF se bat pour la protection des droits de tous les enfants réfugiés et migrants et favoriser leur inclusion sociale au sein de leur nouvelle communauté.
L’année passée, UNICEF a lancé un appel de fonds de 34 millions de $ pour soutenir les enfants réfugiés et migrants en Europe. Au total, 15 millions de $ ont été reçus, laissant un déficit de financement de 55 %.