Une résolution pour vous, un avenir pour eux.

Publié le 12 janvier 2021

Après cette année si particulière que nous venons de vivre, il est temps d’accueillir 2021 : nouvelle année, nouvelles résolutions ! Et si vous en preniez une pour deux ?  Une résolution pour vous et une autre pour changer le cours de la vie d’un enfant,  comme Ankot, Batoul, Mai Ra ou Hachime ! En faisant un don régulier, vous contribuez à venir en aide aux enfants qui en ont le plus besoin.

L’année 2020 a été difficile pour toutes et tous, la pandémie de coronavirus a profondément bousculé notre quotidien. Mais aussi, celui de millions d’enfants : santé, nutrition, sécurité, éducation… Les conséquences de la crise sanitaire font peser sur les enfants un recul considérable de leurs droits.

Mais, 2020 nous a aussi rappelé l’essentiel : être en bonne santé et en sécurité et prendre soin de nous et des autres. En ce début d’année, où le temps est aux bonnes résolutions et à la formulation de souhaits pour l’année à venir, nous vous invitons à bâtir avec nous un avenir plus heureux, en prenant une résolution pour 2 : pour vous mais aussi pour un enfant dans le besoin !

Prenons la résolution de sauver chaque enfant souffrant de la malnutrition.

En 2020, 1,3 million d’enfants au Soudan du Sud ont souffert de malnutrition aiguë, dont 300 000 gravement touchés. C’est le cas d’Akot. A 9 mois, il souffrait de diarrhées et d’infections régulières,  l’empêchant de se nourrir. Quand nos équipes lui ont administré les premiers soins, il était en danger. D’urgence, nous lui avons donné des antibiotiques pour soigner ses infections, fourni les aliments thérapeutiques prêts à l’emploi indispensables à sa guérison.  Aujourd’hui, Akot a retrouvé l’appétit et grâce à vous, un avenir peut à nouveau s’offrir à lui.

En 2021, 6,3 millions d’enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère auront besoin de notre aide.

Prenez la résolution de les sauver : avec un don de 30€/mois, soit 7,5€ après déduction fiscale, vous offrez un mois de traitement  pour sauver un enfant de la malnutrition (4 semaines de traitement à raison de 3 sachets par jour).

 

Prenons la résolution de protéger chaque enfant

En 2020, près de 4,7 millions d’enfants syriens ont eu besoin d’une assistance humanitaire, comme Batoul. Contrainte de quitter leur maison pour fuir la violence et la guerre, sa famille a tenté de regagner leur quartier pendant l’accalmie. Mais à Damas, l’hiver glacial menace la santé des populations déjà fragilisées. Comme 19 000 habitants d’Hamourieh, Batoul vit sans électricité dans une maison dont les vitres sont brisées. Pour leur apporter un peu de chaleur, UNICEF a fourni des équipements d’hiver aux enfants « Recevoir des vêtements chauds pour mes enfants m‘a soulagé d’un lourd fardeau » a confié Huda, la mère de Batoul aux équipes d’UNICEF.

En 2021, ils seront plus de 19 millions enfants touchés par les conflits au Moyen-Orient, qui comme Batoul auront besoin d’assistance et de protection.

Prenez la résolution de leur venir en aide : avec un don de 13€/mois, soit 3,25€ après déduction fiscale, vous offrez par exemple un bonnet et une paire de gants chaque mois pour protéger du froid à quatre enfants vivant dans des conditions difficiles.

 

Prenons la résolution de garantir l’accès à l’école pour chaque enfant

En 2020, la COVID-19 a affecté l’éducation de près de 91% des enfants du monde. Au-delà d’une crise sanitaire, il s’agit d’une véritable crise de l’apprentissage, rendant encore plus difficile l’accès à l’école et l’enseignement pour les enfants les plus vulnérables.

Mai Ra vit avec ses parents dans le camp de réfugiés de Pa La Na au Myanmar, où l’accès à l’éducation est fortement limité par les restrictions de déplacements liées à la COVID-19. La mère de Mai Ra est anxieuse : « UNICEF nous a donné des masques, des savons et nous a formé aux gestes barrières. Mais, je m’inquiète pour l’avenir des enfants, pour le moment, ils ne peuvent plus apprendre et je ne sais pas combien de temps ça va encore durer… ».

En 2021, 93,3 millions d’enfants, comme Mai Ra, auront besoin de notre soutien pour avoir accès à l’éducation qu’ils méritent.

Prenez une résolution pour leur avenir : avec un don de 15€/mois, soit 3,75€ après déduction fiscale, vous permettez de financer une école en boîte, contenant le nécessaire pour 3 mois d’école pour 40 élèves et un professeur.

 

 

Prenons la résolution de vacciner chaque enfant pour les protéger contre les maladies infantiles

Alors que plus de 1,5 million d’enfants meurent chaque année de maladies évitables grâce à la vaccination, le coronavirus a encore perturbé les campagnes vaccinales dans plus de 60 pays, empêchant des enfants de recevoir la protection dont ils ont besoin.

Hachime, 11 mois, vit sur la mine d’or de Massakama, dans l’Ouest du Mali. Sa mère, Ramata, le garde enveloppé dans son dos toute la journée. Journée qu’elle passe penchée dans la boue à la recherche d’or, dans une chaleur étouffante. Les enfants des communautés minières éloignées,  tels que Hachime, ne reçoivent ni soins, ni vaccination. En danger, ils sont exposés aux maladies infantiles mortelles. Pour les atteindre et les protéger, UNICEF déploie des dispositifs de vaccination mobile.

En 2021, plus de 27 millions d’enfants auront besoin d’être vaccinés contre des maladies mortelles, comme la rougeole ou le tétanos.

Prenez la résolution de les sauver : avec un don de 10€/mois, soit 2,5€ après déduction fiscale, vous offrez chaque mois 100 doses de vaccins contre le tétanos pour protéger les enfants contre cette maladie infantile mortelle.

 

 

Pour offrir un avenir à des enfants tels que Akot, Batoul, Mai Ra ou Hachime, devenez donateur régulier en faveur d’UNICEF. Chaque mois, en donnant à UNICEF, vous faites la différence et contribuez concrètement à soutenir nos actions et venir en aide aux enfants :