« Une situation extrêmement grave dans le Sahel »

Publié le 25 avril 2012 | Modifié le 31 mars 2016

A l’invitation de l’Unicef France, Erik Orsenna, écrivain, membre de l’Académie française, s’est rendu au Niger du 16 au 18 avril pour témoigner de la situation dans le Sahel. « En invitant Erik Orsenna, membre du comité de parrainage de l’Unicef France, comme envoyé spécial au Niger, nous voulons donner l’alerte sur cette crise dans le Sahel, et sur les solutions qui existent pour casser le cycle de ces urgences à répétition qui frappent la région », déclare Jacques Hintzy, président de l’Unicef France de 1999 à 2012.

Lors de sa visite, du 16 au 18 avril, Erik Orsenna s’est rendu dans des centres de santé et hôpitaux ou la prise en charge de la malnutrition est assurée, et a rencontré de nombreux acteurs de la lutte immédiate et à long terme contre la malnutrition. Il a également rencontré des réfugiés maliens dans le camp de Manga-Ize.

« Ce qui me frappe de ce voyage, c’est que la situation est plus grave que je ne pensais, mais que les moyens pour venir en aide aux enfants – à la fois dans les situations aiguës, et dans les situations de malnutrition un peu plus modérée mais qui pèse sur leur développement et celui du pays – , existent, et sont en grande partie mises en place » , raconte Erik Orsenna.

Des moyens indispensables pour casser le cycle de l’urgence

L’année dernière, l’approvisionnement en aliments thérapeutiques prêts à l’emploi et l’appui aux programmes assurés par l’UNICEF a permis de soigner 300 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère. Cette année, l’UNICEF doit augmenter les capacités de prise en charge à 400 000 enfants, tout en renforçant le déploiement des actions préventives et de traitement précoce pour cesser de traiter sur le mode de l’urgence des crises récurrentes.

Pour cela, l’UNICEF a lancé en février 2012 un appel de fonds d’urgence pour la région du Sahel. Sur les 90 millions d’euros demandés, seule environ la moitié a pour l’instant été reçue. La mobilisation des bailleurs de fonds sur des projets pluriannuels intégrant la nutrition au cœur de la politique de l’enfance est indispensable.

En savoir plus

Lire le récit d’Erik Orsenna, Alerte dans tout le Sahel, sur le site du journal Le Monde, accompagné des photographies de Michaël Zumstein, de l’Agence Vu’.

Pour aider l’UNICEF à augmenter sa réponse à la crise dans le Sahel, faites un don à UNICEF / Urgences Malnutrition – BP 600 – 75006 Paris ou sur internet,
www.unicef.fr/urgences-malnutrition. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF

Soutenir nos actions