UNICEF et NBIM publient un guide pour aider les entreprises à garantir les droits des enfants dans les chaînes d’approvisionnement

Publié le 12 juin 2020

Alors que la récession économique qui fait suite à la pandémie de Covid-19 menace les enfants les plus vulnérables, ce guide a pour but d’aider les entreprises à garantir les droits des enfants dans les chaînes d’approvisionnement et de production de vêtements et de chaussures.
Un nouveau guide publié par UNICEF et Norges Bank Investment Management (NBIM) va permettre aux entreprises du milieu de la production de vêtements et de chaussures de garantir le respect des droits des enfants dans les chaînes d’approvisionnement.

Publié à l’aube de la Journée mondiale contre le travail des enfants, ce guide est le résultat d’un partenariat entre UNICEF et NBIM, qui gère les actifs du Norwegian Government Pension Fund Global, dont les leaders du secteur de l’habillement et de la production de chaussures : Adidas, H&M et VF Corporation. Le guide est accompagné d’un sommaire qui souligne les activités menées par UNICEF et NBIM depuis 2017 pour encourager des pratiques plus responsables pour les enfants dans le secteur de l’habillement et des chaussures. Le rapport identifie les causes ainsi que les opportunités d’action, mettant en avant le rôle critique des gouvernements, entreprises et investisseurs.
« Alors que les conséquences socio-économiques de la pandémie de Covid-19 menace les niveaux de vie des millions de travailleurs dans les chaînes d’approvisionnement, les enfants doivent être au centre de l’action des entreprises » a déclaré la directrice exécutive adjointe d’UNICEF Charlotte Petri Gornitzka. « Nous avons l’opportunité de ré-imaginer le monde post-pandémie et de construire un meilleur secteur de l’habillement et des chaussures afin qu’il garantisse les droits de chaque enfant. »
Le guide fournit des conseils pratiques pour que les entreprises puissent intégrer les droits des enfants dans leurs approches et stratégies de durabilité. Il appelle les entreprises à mettre en évidence la manière dont les enfants sont impactés par leurs activités, à identifier les blocages et à prendre des initiatives proactives pour intégrer les droits des enfants dans les systèmes de management des chaînes d’approvisionnement. Il inclut aussi des métriques de prise en compte des droits des enfants dans le temps.

Plus spécifiquement, le guide appelle les entreprises à :
-    Evaluer les risques posés aux droits des enfants et la préparation des entreprises à y répondre
-    Intégrer les droits des enfants dans les politiques et systèmes de management
-    Obtenir l’adhésion interne et l’engagement des décideurs
-    Renforcer la capacité des fournisseurs à respecter les droits des enfants et résoudre les causes de non-respect
-    Gérer et mesurer les résultats et les progrès
-    Engager les parties prenantes et travailleurs, et mettre en place des processus de plainte
-    Collaborer et investir dans des initiatives engageant plusieurs parties prenantes
-    Soutenir les gouvernements et préconiser les droits des enfants

« A Norges Bank Investment Management, nous considérons le respect des droits des enfants comme une partie inhérente des bonnes pratiques des entreprises et du managements des risques », a déclaré Carine Smich Ihenacho, en directrice de la gouvernance à NBIM. « Les enfants doivent être au cœur des de responsabilité des entreprises car ils sont parmi les membres les plus vulnérables de nos sociétés, mais aussi la base de notre futur. Nous espérons de que ce guide et notre partenariat avec UNICEF contribuera à améliorer les pratiques du marché et assurera un plus grand respect des droits des enfants à travers le secteur. »
Le guide est téléchargeable (en anglais) ici, et le sommaire du rapport d’UNICEF et NBIM ici.