UNICEF a fourni une aide vitale aux enfants dans 300 urgences en 2018

Publié le 06 juin 2019

Le nombre de pays confrontés à des conflits violents a atteint son plus haut niveau en 30 ans, avec un impact dévastateur sur les enfants les plus vulnérables.

En 2018, UNICEF a répondu présent à 285 urgences humanitaires dans 90 pays, apportant une aide vitale à des millions d’enfants. Parmi les crises auxquelles UNICEF a répondu :

  • 87 crises sanitaires telle que l’épidémie Ebola en République Démocratique du Congo ;
  • 68 crises socio-politiques telles que les conflits violents en Syrie, au Yémen et au nord-est du Nigéria ;
  • 80 catastrophes naturelles, y compris des tremblements de terre et des phénomènes météorologiques extrêmes tels que la sécheresse et les inondations ;
  • 22 crises alimentaires, y compris des urgences de malnutrition infantile dans des pays tels que le Soudan du Sud ou le Yémen.

Bien que le nombre de crises auxquelles UNICEF ait répondu ait diminué depuis 2017, les crises prolongées se complexifient, certains pays touchés par les conflits font face à des situations urgentes et qui augmentent les risques pour des enfants déjà vulnérables.

Les enfants, premières victimes

« Lorsque les pays sont en proie à des conflits et des catastrophes, les enfants sont toujours les plus vulnérables », déclare Manuel Fontaine, directeur des programmes d’urgence d’UNICEF. « Notre travail d’intervention humanitaire sauve des vies d’enfants, leur assure la sécurité, et les aide à (re)construire leur vie. Pour cela, nous intervenons avant que les crises ne surviennent, et nous maintenons notre présence même une fois que l’attention du monde se soit déplacée. »

L’aide humanitaire apportée par UNICEF est rendue possible grâce à la solide collaboration des partenaires nationaux, ainsi qu’aux généreuses contributions des donateurs privés, d’entreprises et des gouvernements.

« Le soutien des gouvernements, des entreprises et du grand public à travers le monde a été inestimable pour nous permettre d’atteindre des millions d’enfants aussi rapidement et efficacement », ajoute Manuel Fontaine. « Pourtant, les besoins restent importants. Un financement durable à long terme permet à UNICEF d’être plus stratégique et prévoyant, pour répondre efficacement aux besoins les plus pressants et de faire le lien entre l’action humanitaire et les programmes de développement. »

Parmi les principaux résultats humanitaires obtenus par UNICEF et ses partenaires en 2018 :

  • Fournir un soutien psychosocial à 3,6 millions d’enfants ;
  • Permettre à 43 millions de personnes d’avoir accès à une eau potable ;
  • Fournir à 3,4 millions d’enfants un traitement contre la malnutrition aigüe sévère ;
  • Vacciner 19,6 millions d’enfants âgés de 6 mois à 15 ans contre la rougeole ;
  • Fournir à 6,9 millions d’enfants d’âge scolaire une éducation formelle et non formelle, incluant un apprentissage préscolaire ; et à 2,4 millions de foyers une assistance en espèces
  • Au total, UNICEF a envoyé 85 cargaisons de vaccins à 19 pays, fournissant plus de 24,7 millions de doses de vaccins.

Des besoins toujours aussi importants

En 2019, UNICEF lance un appel de 3,9 milliards de dollars pour soutenir ses activités en faveur des enfants en situation de crises humanitaires. Dans certaines régions, les besoins ont augmenté en raison du changement climatique, comme vu récemment au Mozambique à la suite des cyclones, où UNICEF et ses partenaires sont résolus à aider les enfants et les familles à se remettre sur pieds. A ce jour, des écarts importants subsistent. Au 31 mai, l’appel d’urgence lancé en 2019 par UNICEF n’avait reçu que 24% du financement requis, ce qui aura une incidence sur l’aide humanitaire là où les besoins sont les plus criants.