UNICEF vous recommande d’adopter un mode de vie plus sain grâce au sport et à une bonne alimentation

Publié le 15 mars 2021

Le sport et le jeu sont des droits fondamentaux des enfants, tout comme la santé et l'éducation. Ils jouent un rôle essentiel dans le développement, le bonheur et le bien-être des enfants et des jeunes. UNICEF plaide pour que le sport soit utilisé comme outil de développement personnel : le sport n'est pas seulement un objectif en soi, c'est aussi un outil qui contribue à améliorer la vie des enfants, des familles et de l'ensemble des communautés.

Pratiquer un sport pendant l’enfance améliore l’apprentissage et le développement des compétences des enfants, ainsi que le niveau d’instruction et l’autonomisation, le leadership et l’estime de soi - ce qui contribue à leur bien-être général et à développer leurs perspectives d’avenir.
Les études montrent que des initiatives sportives bien construites contribuent à améliorer la vie des enfants partout dans le monde. En effet, les activités sportives augmentent la participation aux initiatives en groupe et constituent également un bon outil pour éviter l'exclusion et la marginalisation chez les enfants.

Par le biais de son initiative Sports for Development, UNICEF entend souligner l’importance du sport dans la vie des enfants.

Le sport contribue à une éducation de qualité
Les programmes d’éducation d’UNICEF utilisent le jeu, l’éducation physique et le sport pour promouvoir le développement sain de l’enfant. Lorsque l'éducation physique est incluse dans un programme scolaire avec un enseignement approprié, elle améliore les performances d'apprentissage des enfants et des jeunes en augmentant la fréquentation scolaire et le désir de réussite. Le sport peut également être utilisé, à la fois dans les programmes formels d’éducation pour encourager  un apprentissage participatif et  enseigner des compétences de vie.

Le sport et la nutrition, une formule primordiale
Le sport contribue également au maintien de la santé des os, des muscles et des articulations, diminue également le risque d'obésité, de surpoids et d'autres maladies qui mettent la vie des enfants en danger. Pour en tirer le meilleur parti, cette pratique importa
nte doit être alignée sur une alimentation équilibrée et saine.

Voici quelques recommandations d'activités sportives pour les enfants en fonction de leur âge :

Enfants de moins d'un an :
L’enfant doit être physiquement actif plusieurs fois par jour et de différentes façons. Pour ceux qui ne peuvent pas encore marcher, cela comprend au moins une demi-heure d'activité motrice en position allongée avec l’aide des parents.
Les nourrissons doivent avoir des intervalles de sommeil de 2 à 5 heures par jour jusqu'à l'âge de 3 mois et de 2 à 4 heures entre 4 et 12 mois.

Enfants ’entre un et deux ans:
À l'âge d'un an, l'activité physique devrait augmenter à 3 heures par jour. La durée du sommeil doit être de 11 à 14 heures par jour. Les enfants ne doivent pas être maintenus dans la poussette, dans une chaise haute ou sur le dos de quelqu'un pendant plus d'une heure en continu, ils doivent avoir la liberté de changer de position et de bouger librement.  En outre, les laisser devant ou en contact direct avec un écran avant l'âge de deux ans est strictement déconseillé. L'OMS recommande aux parents d'éviter d’exposer passivement leurs enfants à des écrans pendant plus d'une heure par jour à la maison.

Enfants entre trois et quatre ans:
Les enfants de trois et quatre ans doivent faire au moins 3 heures d'activité physique par jour à l’école ou à la maison. Cela comprend au moins une heure d'activité physique « modérée à vigoureuse ». De plus, le temps passé devant les écrans ne doit pas dépasser 1 heure et, et les enfants ont besoin d’un sommeil de bonne qualité de 10 à 13 heures.

Le sport est le meilleur vecteur pour inciter les enfants à développer des compétences sociales, accepter la défaite, le travail d'équipe, la discipline et des habitudes saines.

A consulter aussi : Confinement : des activités physiques à faire pendant les vacances