Urgence : Crise El Niño

Publié le 28 juin 2016 | Modifié le 31 août 2016

El Niño a dévasté les récoltes et épuisé les sources d’eau provoquant ainsi la pire sécheresse depuis des décennies. Des millions d’enfants et leurs familles dépendent aujourd'hui de l’aide alimentaire pour survivre. C'est pourtant une crise "silencieuse", oubliée des médias et peu connue du grand public.

Qu'est-ce que El Niño?

Synonyme d’inondations et de sécheresses records sur une grande partie du globe, El Niño est, à l'origine, un courant océanique. Ce phénomène climatique naturel dont les épisodes, d'une durée de 12 à 18 mois s’opèrent tous les 2 à 7 ans, est particulièrement intense cette année.
La région bordant le Pacifique Est et plus particulièrement l'Amérique Latine, va subir de nombreux épisodes de fortes précipitations, entrainant des éboulements de terrains, inondations des plantations agricoles, etc.... A l'inverse, d'importantes sécheresses s'abattent dans l'Est et le Sud de l'Afrique ainsi qu'en Asie, inévitablement préjudiciables aux récoltes et source d'insécurité alimentaire. Près de 66,5 millions d’enfants sont affectés chaque année par les changements climatiques.

Une crise humanitaire prolongée

Le phénomène El Niño 2015/2016, particulièrement puissant a causé l’une des saisons les plus sèches depuis 35 ans, en Afrique notamment.
La malnutrition, le manque d’eau et la propagation de maladies mettent en danger la vie de plus de 26,5 millions d’enfants dans 10 pays de l’Est et du Sud de l’Afrique.
Les populations affectées ont besoin d'une aide humanitaire d’urgence : eau, nourriture, soins et prise en charge nutritionnelle pour les enfants sous-alimentés.
Les enfants paieront un lourd tribut si l’UNICEF et les acteurs de terrain ne peuvent répondre aux besoins immédiats ; outre le manque de nourriture, le développement infantile sur le long terme est menacé par la sècheresse qui interrompt le cycle scolaire, augmente le risque de maladies (rougeole, paludisme, choléra et diarrhées) et les exposent aux risques de violences.

A ce jour, quelques chiffres alarmants :
26,5 millions d’enfants sont affectés en Afrique de l’Est et du Sud, 3,5 millions pour l’Amérique latine et des millions en Asie et Pacifique,
Plus d’1 million d’enfants ont besoin d'une prise en charge pour malnutrition aiguë sévère (MAS) en Afrique de l’Est et du Sud,
10,5 millions d’enfants auront besoin d’une aide alimentaire en Afrique de l’Est,
16 millions d’enfants auront besoin d’aide alimentaire en Afrique du Sud,

Tous les indicateurs sont au rouge, la situation humanitaire est désastreuse et pourrait s’aggraver davantage avec l’arrivée imminente de La Niña, le phénomène inverse de El Niño provoquant le refroidissement des températures, qui aura pour conséquence le double impact d’El Niño et frappera ainsi les enfants pour les années à venir.

Besoins et actions de l'UNICEF

L’UNICEF répond à 4 besoins essentiels:

  1.  Plus d’1 million d’enfants ont besoin d’un traitement contre la Malnutrition Aiguë Sévère (MAS) dans la région Afrique de l'Est et du Sud
  2. Le manque d’eau reste une inquiétude majeure. De nombreux établissements médicaux et scolaires sont en situation critique de manque d’eau et d’infrastructures sanitaires pour assurer la pérennité de leurs services.
  3. Les enfants manquent de protection alors que leurs familles et communautés se déplacent à la recherche d’emploi, de nourriture, d’eau et de pâturages. Les enfants ont également des difficultés à rester à l’école, à cause de la faim et/ou de la soif.
  4. Plus particulièrement au sud de l’Afrique, l’épicentre globale de la propagation du sida, la sécheresse aggrave la précarité de la vie des enfants porteurs du VIH. Les gouvernements et leurs partenaires répondent à cette vulnérabilité depuis 2015, mais l’ampleur de cette crise a maintenant dépassé les capacités des communautés et les ressources des gouvernements, remettant en cause des dizaines d’années d’avancées de développement.

Un investissement urgent est nécessaire puisque aucune fin ne semble être annoncée pour cette crise. Il est probable qu’elle dure encore au moins jusqu’en 2017, et pourrait même s’aggraver avec l’arrivée de La Niña qui compliquerait davantage la problématique des conditions météorologiques dans ces régions .

Durant les premiers mois de 2016, l’UNICEF a déjà :

  • Traité 155 000 enfants contre la MAS
  • Donné à 2,69 millions de personnes l’accès à l’eau potable
  • Accordé à 82 000 des services de protection
  • Apporté à 100 000 personnes une éducation et des services sur le VIH

Pour apporter une réponse d’urgence complète, l’UNICEF a toujours besoin de 127 millions de dollars sur l’appel d'urgence de 226 millions de dollars lancé pour 2016.

 

Média

El Niño au Malawi : les enfants menacés de malnutrition

 

Le Malawi fait face à une crise alimentaire sans précédent, avec 2,8 millions de personnes à risque (soit plus de 15% de la population) et une augmentation des cas de malnutrition aiguë sévère de 100 % en l’espace de 2 mois (décembre 2015 à janvier 2016).

A suivre sur Twitter
Dix pays africains en crise à cause d'El Niño