Urgences en Asie-Pacifique

Publié le 05 octobre 2009 | Modifié le 31 mars 2016

Une série de catastrophes naturelles a frappé la région, laissant des millions de personnes dans le besoin.

Indonésie, Philippines, Inde, Laos, Vietnam, Cambodge, îles Samoa et Tonga… La liste des pays victimes est longue. Depuis le 26 septembre, la région Asie-Pacifique a subi typhons, séismes, tsunamis, inondations.  

Des familles à la rue

En Indonésie, la province de l’ouest Sumatra a été particulièrement meurtrie par les séismes.  7,6 puis 6,2 sur l’échelle de Richter. 805 morts ont déjà été confirmées par le gouvernement. Un bilan qui devrait encore s’alourdir, des centaines de personnes étant encore portées disparues.
Près de 180 000 maisons ont été endommagées par les tremblements de terre. Il manque encore des tentes pour abriter au moins 15 000 familles jetées à la rue par les séismes. Ces familles ont besoin d’abris, de vivres, de vêtements, de médicaments, d’eau potable, de couvertures...  Les Organisations Non-Gouvernementales (ONG) et les différentes agences des Nations unies se mobilisent aux côtés du gouvernement pour aider les populations. Dans la ville de Padang, près 70 000 enfants ont déjà pu retourner à l'école. L'Unicef a fourni des tentes pour abriter les classes. En tout, 250 tentes doivent  ainsi être distribuées. Pour Angela Kearney, représentante de l'Unicef en Indonésie , «c'est un signe important qui montre que la vie des enfants affectés par cette tragédiele va retourner à la normale . »

Au Bhoutan, plus de 5 000 personnes ont  perdu leurs domiciles lors du séisme et de ses répliques, qui ont touché le pays depuis le 21 septembre.

Des typhons meurtriers

Après Ketsana, c’est un deuxième typhon, Parma, qui est venu frapper les Philippines ce dimanche 4 octobre. Parma est la tempête tropicale la plus violente enregistrée dans la région depuis 2006. Pour l’heure, 17 décès ont déjà été répertoriés. Les fortes pluies amenées par Parma pourraient encore aggraver la situation dans la capitale, Manille. Déjà ravagée par les inondations provoquées par le précédent typhon Ketsana, cette ville compte déjà 500 000 déplacés. Au moins 300 personnes ont perdu la vie la semaine dernière aux Philippines. Au Cambodge, au Laos et au Vietnam, Ketsana a fait également d’importants dégâts et tué au moins une centaine de personnes. Et le nouveau typhon Parma a lui aussi déjà tué au moins 163 personnes au Vietnam.

En Inde, deux millions de personnes sont affectées par les inondations qui ont touché le sud du pays.

Des vagues géantes

Les archipels Samoa et Tonga ont également souffert ces derniers jours. Un tsunami meurtrier, causé par un séisme de magnitude 8,3 sur l’échelle de Richter à 135 kilomètres au sud des îles Samoa, a détruit 20 villages de l’archipel. Au moins 135 personnes ont perdu la vie. Plusieurs centaines de blessés ont été enregistrés et 3 500 personnes, dont 2 000 enfants, ont été déplacées. En tout 15 000 personnes ont été affectées sur les 187 000 habitants que compte cet archipel.

Dans l’archipel des Tonga, la petite île de Niuatoputapu a été frappée par trois vagues de 6 mètres de haut à trois minutes d’intervalle. Les vagues ont pénétré les terres sur 600 mètres. Sept personnes ont perdu la vie, trois sont portées disparues et quatre survivants sont dans des états critiques. L’île ne dispose plus d’eau potable actuellement, les installations permettant de stocker cette eau ayant été détruites par les vagues.

Aux Samoa et Tonga, les familles ont donc également besoin d’aide. Depuis le 1er octobre, l’Unicef a notamment envoyé des sels de réhydratation sur place et des tablettes de purification de l’eau. La mobilisation continue dans cette zone, comme dans les autres régions de l’Asie – Pacifique touchées par ces récentes catastrophes naturelles.

Soutenir nos actions