L'univers UNICEF France

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
Ville amie logo

297 villes et intercommunalités ont intégré le réseau Ville amie des enfants pour le mandat 2020/2026. Rejoignez le grand réseau Ville amie des enfants.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir

Santé mentale des enfants et soutien psychologique 

© UNICEF/UN0399565/Filippov

Qu’est-ce que la santé mentale ?

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la santé mentale correspond à « un état de bien-être dans lequel un individu réalise ses propres capacités, peut faire face aux contraintes normales de la vie, peut travailler de manière productive et apporter une contribution à sa communauté ».

Pour les enfants, cette définition prend en compte des marqueurs spécifiques à l’âge et au parcours de vie, et elle inclut un sentiment positif d’identité, la capacité à gérer ses pensées et ses émotions, à établir des liens et à apprendre.

“La santé mentale est une composante essentielle de la santé : il n’y a pas de santé sans santé mentale.”

Si la santé mentale constitue un enjeu de santé publique, il s’agit d’abord d’un droit fondamental pour chaque enfant. La Convention internationale des droits de l’enfant y consacre ainsi un article soulignant le droit de « jouir du meilleur état de santé possible et de bénéficier de services médicaux », rappelant l’obligation pour l’Etat d’assurer « qu’aucun enfant ne soit privé du droit d’avoir accès à des services de santé efficaces ».

L’enfance et l’adolescence sont des périodes uniques dans la formation et le développement des individus. Les multiples changements et les besoins particuliers qui caractérisent ces périodes peuvent rendre les enfants et les jeunes plus vulnérables aux troubles de santé mentale. Sans prévention ni prise en charge spécifique, certaines pathologies peuvent se transformer en handicap lourd.

Quels sont les signes qui doivent vous alerter ?

L’anxiété

Des difficultés à l’école

Des changements de comportement

Quelques chiffres clés sur la santé mentale

Les enfants souffrent principalement de troubles anxieux, de dépression et on a pu constater une nette augmentation des tentatives de suicide. Les facteurs de risque pour la santé mentale ne sont pas les mêmes pour toutes et tous et on retrouve des inégalités flagrantes en fonction de l’âge, du genre et du milieu socio-économique.

En France, nous sommes confrontés au manque de recueil précis de données sur la santé mentale des enfants.

Il est possible d’estimer qu’environ 1,6 million d’enfants et adolescents souffrent d’un trouble psychique
Sur les 1,6 millions d’enfants, seuls 750 000 à 850 000 bénéficient d’une prise en charge par des pédopsychiatres
Le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les jeunes en France, après les accidents de la route
Les enfants confiés à l’Aide sociale à l’enfance ont un risque cinq fois plus élevé de développer un trouble de santé mentale

Selon le rapport de la Cour des comptes, entre 2016 et 2021, le nombre de passages aux urgences pour troubles psychiques chez les moins de 18 ans, notamment des tentatives de suicides, a augmenté de 65%, contre 4% pour l’ensemble des passages tous motifs confondus.

La santé mentale des enfants en danger

Depuis quelques années, nous observons une forte hausse du nombre d’enfants souffrant de troubles et cela s’est aggravé avec la crise sanitaire du Covid-19.  Les différentes mesures de confinement et les restrictions de mouvement ont eu d’importantes répercussions et l‘impact sur la santé mentale des adolescents est alarmant.

Le nombre de jeunes (18-24 ans) souffrant de dépression a ainsi doublé depuis la crise du Covid-19. Selon le Baromètre de Santé publique France, un jeune sur cinq a présenté un épisode dépressif en 2021.

Si le nombre d’enfants ayant besoin d’une prise en charge spécifique augmente, notamment depuis la crise du Covid-19, le nombre de professionnels se réduit.

Sur l’ensemble du territoire, on compte 700 pédopsychiatres, pour 15 000 psychiatres. Sur le volet de la prévention des troubles de santé mentale, la situation est tout aussi inquiétante puisque, par exemple, il faut compter un médecin scolaire pour 16 000 élèves, au lieu d’un médecin scolaire pour 5 000 élèves ; un ou une psychologue scolaire pour 2 000 élèves. A Mayotte, il n’y a qu’un médecin scolaire pour 106 000 élèves.

Quelles sont les recommandations de l’UNICEF France ?

Face à l’urgence et à l’explosion des besoins d’accompagnement et de prise en charge en matière de santé mentale des jeunes, plusieurs étapes sont fondamentales afin de favoriser leur bien-être et leur épanouissement.

  • Garantir un accès aux soins de santé mentale adéquat pour chaque enfant
    • Evaluer les besoins des enfants pour obtenir des solutions plus adaptées
    • Renforcer l’offre de soins pour mieux répondre aux besoins et aux urgences
    • Lever les barrières à la prise en charge des enfants et au maintien dans les dispositifs de soins
  • Renforcer les dispositifs de prévention des troubles de la santé mentale
    • Former tous les adultes travaillant directement auprès des enfants
    • Elargir le réseau d’acteurs et d’actrices permettant une promotion de la santé mentale et une détection précoce des troubles
    • Promouvoir le bien-être des enfants à l’école
    • Renforcer les services de soutien à la parentalité
  • Favoriser une culture commune du prendre soin
    • Sensibiliser les enfants à leurs droits, en particulier le droit à la santé mentale
    • Mettre en place des campagnes régulières d’information pour dé-stigmatiser les troubles de la santé mentale
    • Garantir la participation des enfants dans le suivi et l’évaluation des parcours de soins de santé mentale