Séisme : comment l’UNICEF intervient pour les enfants en urgence

Séisme : comment l’UNICEF intervient pour les enfants en urgence

Les tremblements de terre causent souvent des dégâts considérables et affectent durablement la vie des enfants. L’UNICEF veille à agir avant, pendant et après les crises pour accompagner les plus vulnérables.

Les séismes comptent parmi les plus redoutables catastrophes naturelles. Qu’ils surviennent en milieu rural ou en milieu urbain, les tremblements de terre affectent durablement la vie des populations, et particulièrement celle des enfants qui peuvent se voir privés de leur logement, de leur école, de leur accès à une eau potable ou à de la nourriture. Une surveillance appuyée est portée au risque de tsunamis, très souvent provoqués par des séismes.

L’intervention de l’UNICEF à la suite d’un séisme

Implantée dans plus de 190 pays et territoires, l’UNICEF est au plus près de l’urgence. Dans les premières heures, la préoccupation la plus impérieuse est d’apporter aux survivants de l’eau potable, un abri et des installations sanitaires. Cela permet de se prémunir au mieux contre d’éventuelles maladies hydriques. Dans le même temps, les équipes sont à pied d’œuvre pour recueillir des informations précises sur la situation dans les zones isolées.

Concrètement, l’aide de l’UNICEF consiste à fournir des tentes, des kits d’hygiène et des comprimés de purification pour l’eau. Des camions-citernes livrent également de l’eau potable aux personnes affectées tandis que des équipes repèrent les enfants séparés de leur famille pour les prendre en charge. L’objectif est de les protéger des trafics qui se développent à la faveur de ces situations d’urgence.

Le volet alimentaire n’est pas oublié : les cas de malnutrition aiguë sévère suscitent une intervention des équipes, des micronutriments et des doses de vitamine sont distribués, les mères sont particulièrement sensibilisées sur l’alimentation à donner à leurs enfants et sur les bonnes pratiques d’allaitement. Quand la situation le justifie, des campagnes de vaccination sont menées à grande échelle pour prévenir les épidémies.

L’UNICEF accompagne également les victimes d’un séisme sur le long terme

L’UNICEF s’efforce par ailleurs de permettre aux plus jeunes de retrouver une vie normale : un accompagnement psychosocial est proposé et des espaces amis des enfants où il est possible de jouer et d’apprendre sont mis en place. Une fois passé le temps de l’urgence, des équipes demeurent sur place pour encourager la reconstruction d’écoles, distribuer des fournitures, former les enseignants et aider financièrement les foyers les plus vulnérables.

Un accent particulier est mis sur la prévention des risques suite à un séisme : les constructions parasismiques sont privilégiées et l’UNICEF incite les gouvernements à faire entrer la question de la sécurité dans les programmes scolaires pour que les futures générations soient mieux préparées à faire face.