Syrie

Publié le 17 février 2016 | Modifié le 29 février 2016

Syrie

Depuis 5 ans, les enfants syriens vivent la plus grande crise humanitaire du monde, d’une telle ampleur qu’elle dépasse les frontières de la Syrie. Au fur et à mesure que le conflit s’enlise, le nombre de personnes ayant besoin d’une aide vitale augmente de manière considérable. Pour l’UNICEF, près de 8,3 millions d’enfants nécessitent une aide en Syrie mais aussi dans les pays voisins qui accueillent les familles réfugiées.

Selon les estimations, 13,5 millions de personnes ont besoin d’une aide vitale d’urgence en Syrie, dont 6 millions d’enfants. L’enlisement de la guerre, d’une rare violence, traumatise les populations contraintes soit à vivre dans la terreur, soit à se déplacer à l’intérieur dans le pays ou à se réfugier ailleurs. 
Près de 8 millions de personnes sont déplacées en Syrie, et près de 4 millions sont réfugiées dans les pays voisins tels que la Jordanie, le Liban et la Turquie.
Aujourd’hui, près de 50% de la population est réfugiée ou déplacée...

L’impact dévastateur de la guerre sur la psychologie des enfants

Le conflit a des conséquences dramatiques sur la santé mentale et le bien-être psychosocial des enfants. Être victime ou assister à des actes de violence, vivre dans la peur et l’insécurité, manquer de nourriture, de soins médicaux, être séparé de sa famille, ne pas avoir de logement, être privé d’éducation… Ces conditions de vie ont un impact sur les enfants et peuvent provoquer de graves traumatismes.
Les enfants peuvent être confrontés à des périodes d’anxiété profonde, à la solitude, au désespoir. Les adolescents, confrontés à un avenir qu’ils peuvent juger sans espoir, peuvent se renfermer dans des postures agressives, ou devenir dépressifs.

Dans ce contexte de crise humanitaire, l’UNICEF a pour objectif de protéger les enfants de toute forme de violence, de mauvais traitement et d’exploitation et de fournir soins et éducation.

L’action de l’UNICEF pour les enfants syriens

Malgré une situation chaotique sur le terrain, les équipes de l’UNICEF parviennent à apporter leur soutien à des millions de personnes à l’intérieur du pays et dans les pays voisins. Nous avons quatre domaines d’actions prioritaires:

Notre priorité consiste à apporter une aide vitale d’urgence pour répondre aux besoins essentiels, et spécifiquement pour les enfants vivant dans les zones les plus dangereuses et difficiles d’accès car ils sont particulièrement vulnérables.

Après les besoins primaires, l’éducation est un domaine d’action primordial de l’UNICEF au vu de la situation. 2,8 millions d’enfants syriens sont sortis du système scolaire. Plus de 5 000 écoles, endommagés ou détruites, sont hors d’usage en Syrie.

C’est à travers une campagne de sensibilisation comme « No Lost Generation » que l’UNICEF insiste sur l’importance du retour à la scolarité pour ces millions d’enfants afin qu’ils ne deviennent pas une génération perdue. La scolarité est essentielle pour leur permettre de retrouver une certaine normalité.

Maintenir la mobilisation et le soutien envers les populations syriennes

Paradoxalement, la crise syrienne est la plus grande urgence humanitaire mais aussi l’une de celles qui reçoit le moins de soutien. Les besoins financiers sont importants et pas suffisamment pourvus.
Si rien n’est rapidement mis en place pour eux, c’est leur futur qui sera mis en péril.

 

Média

5 ans de guerre, 5 ans de souffrance pour les enfants syriens

5 années de violences. 5 années que la Syrie est plongée dans la crise et que les enfants continuent à en payer le prix. Prenez 60 secondes pour regarder, partager et manifester votre soutien en vue de mettre fin aux souffrances.