L’eau et le changement climatique : 10 infos à retenir

Publié le 11 mars 2021

Ouragans, tempêtes, inondations ou vagues de sècheresse… Les catastrophes naturelles liées au climat menacent la vie de millions d’enfants dans le monde, en les privant d’eau salubre. Ressource-clé vitale et droit fondamental, UNICEF œuvre pour permettre à chaque enfant d’avoir accès à l’eau potable, à des services d’assainissement et à des habitudes portant sur l’hygiène de base – indispensables à la santé et la survie de chacun.

Les changements climatiques perturbent fortement les régimes météorologiques, entraînant des phénomènes climatiques extrêmes, dont les impacts sur les ressources en eau sont très préoccupants : pénurie d’eau, contamination des approvisionnements en eau, destructions des infrastructures et des installations de traitement de l’eau... Des conséquences sur l’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène, qui vont encore s’intensifier dans les prochaines années.

A l’approche de la journée mondiale de l’eau, le 22 mars prochain, il est essentiel de mettre en lumière 10 réalités inquiétantes, pour lesquelles il est urgent de toutes et tous se mobiliser :  

  1. Un élément clé du changement climatique est l’incidence sur le cycle de l’eau sur Terre, les catastrophes naturelles en résultant viennent troubler ces cycles et considérablement entravés l’accès à l’eau potable, en particulier pour les enfants les plus vulnérables. Ces catastrophes ont pour conséquence notamment d’affecter la quantité et la qualité de l'eau, dont les enfants ont besoin pour survivre.
     
  2. Au cours des 25 dernières années, les inondations, les sécheresses et autres événements météorologiques ont causé plus de 90% des catastrophes climatiques majeures. La fréquence et l'intensité de ces phénomènes ne devraient qu'augmenter avec le changement climatique ces prochaines années. On estime que près de 600 millions d’enfants manqueront d’eau potable d’ici à 20 ans.
     
  3. Près de 700 millions d'enfants vivent actuellement des régions soumises à de graves sécheresses ou dans des zones à risque extrêmement élevé d'inondations, pour cause d'événements météorologiques comme les cyclones, les ouragans, les tempêtes, ou encore la montée du niveau de la mer.
     
  4. La hausse des températures peut conduire à des agents pathogènes mortels dans les sources d'eau douce, rendant l'eau insalubre et dangereuse à boire.
     
  5. L’eau contaminée représente une menace énorme pour la vie des enfants. Les maladies liées à l'eau et à l'assainissement sont l'une des principales causes de décès chez les enfants de moins de 5 ans.
     
  6. Lorsque des catastrophes naturelles se produisent, elles peuvent détruire ou contaminer des réserves d'eau entières, augmentant le risque de maladies telles que le choléra, la typhoïde et les maladies diarrhéiques, auxquelles les enfants sont particulièrement vulnérables.
     
  7. Plus de 700 enfants de moins de 5 ans meurent tous les jours à cause de maladies diarrhéiques. La diarrhée est la deuxième cause de mortalité chez ces enfants.
     
  8. Le changement climatique et ses impacts peuvent exacerber les tensions dans des zones aux ressources en eau extrêmement limitées, conduisant à une concurrence accrue pour cette ressource-clé, voire même à des conflits.
     
  9. D'ici 2040, on estime que près d'un enfant sur 4 vivra dans ces zones, des zones de stress hydrique extrêmement élevé.
     
  10. L'élévation du niveau de la mer due au réchauffement climatique a une incidence sur les ressources en eau douce, qui par l’eau salée devient impropre à la consommation, ce qui compromet donc les ressources en eau dont dépendent des millions de personnes.

Parce que le changement climatique est une réalité dont les conséquences menacent la vie de millions d’enfants, nous devons agir de façon collective et se mobiliser pour que chaque enfant ait accès à l'eau potable. C’est l’une des priorités d’UNICEF, qui déploie ses décennies d'expérience dans les programmes d'eau, d'assainissement et d'hygiène (WASH) aux pays touchés par le changement climatique. Les équipes UNICEF travaillent sans relâche pour protéger les enfants des effets des sécheresses, des inondations, des tempêtes, de l'élévation du niveau de la mer, de la concurrence accrue pour l'eau et des impacts sur la santé liés au climat.

Chacun a un rôle à jouer et nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre, mouillons-nous pour que chaque enfant puisse jouir de son droit fondamental d’avoir accès à de l’eau potable.