L'appel de l'initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite pour un monde sans polio

Publié le 26 avril 2022

Un budget de 4,8 milliards de dollars est nécessaire pour mettre en œuvre la nouvelle stratégie et éradiquer la maladie infectieuse. L'Allemagne annonce qu'elle co-organisera l'engagement contre la polio en 2022.

Genève, le 26 avril 2022 – Aujourd'hui, l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite (IMEP) a annoncé qu'elle sollicitait de nouveaux engagements pour financer sa Stratégie 2022-2026 lors d'un événement virtuel visant à lancer son plan d'investissement. Cette stratégie, si elle est entièrement financée, permettra de vacciner 370 millions d'enfants par an au cours des cinq prochaines années et de poursuivre les activités de surveillance mondiale de la polio et d'autres maladies dans 50 pays.

Lors du lancement virtuel, le gouvernement allemand, qui assure la présidence du G7 en 2022, a annoncé que le pays co-organisera l'engagement de la Stratégie de l'IMEP lors du Sommet mondial de la santé 2022 en octobre.

« Un programme de lutte contre la polio, solide et entièrement financé, profitera aux systèmes de santé du monde entier. C'est pourquoi il est si crucial que toutes les parties prenantes s'engagent maintenant à faire en sorte que la nouvelle stratégie d'éradication puisse être pleinement mise en œuvre », a déclaré Niels Annen, secrétaire d'État parlementaire auprès du ministre fédéral de la Coopération économique et du Développement d’Allemagne. « Le moment de l’engagement en faveur de la polio lors du Sommet mondial de la santé en octobre prochain est une occasion cruciale pour les donateurs et les partenaires de réitérer leur soutien à un monde sans polio. Nous ne pouvons réussir que si nous faisons de l'éradication de la polio notre priorité commune. »

Un monde sans polio pour chaque enfant

Les cas de poliovirus sauvage sont à un niveau historiquement bas et la maladie est endémique uniquement au Pakistan et en Afghanistan, ce qui offre une occasion unique d'interrompre la transmission. Cependant, des développements récents, dus en partie aux répercussions de la pandémie COVID-19, soulignent la fragilité de ces progrès. En février 2022, le Malawi a confirmé son premier cas de polio sauvage en trois décennies et le premier sur le continent africain depuis 2016, lié à un virus provenant du Pakistan, et en avril 2022, le Pakistan a enregistré son premier cas de polio sauvage depuis janvier 2021. Parallèlement, des flambées de PVDVc, des variantes du poliovirus qui peuvent apparaître dans des communautés insuffisamment immunisées, ont été récemment détectées en Israël et en Ukraine et circulent dans plusieurs pays d'Afrique et d'Asie.

Le plan d'investissement présente une nouvelle modélisation qui démontre que l'éradication de la polio pourrait permettre d'économiser environ 33,1 milliards de dollars américains au cours du siècle, par rapport au coût du contrôle des épidémies de polio. Lors de l'événement de lancement, les dirigeants de l'IMEP et les pays touchés par la poliomyélite ont demandé un soutien politique et financier renouvelé pour mettre fin à la poliomyélite et protéger les enfants et les générations futures de la paralysie qu'elle provoque.

« Malgré d’immenses progrès, la polio paralyse encore beaucoup trop d'enfants dans le monde - un seul enfant atteint, c’est déjà trop », a déclaré Catherine Russell, directrice générale de l'UNICEF.  « Nous ne pouvons tout simplement pas permettre qu'un autre enfant souffre de cette maladie dévastatrice - pas quand nous savons comment la prévenir. Pas quand nous sommes si près du but. Nous devons faire tout ce qu'il faut pour mettre fin à ce combat - et parvenir à un monde sans polio pour chaque enfant. »

Faire de la polio une maladie du passé

« La réapparition de la polio au Malawi après trois décennies est un rappel tragique que tant que la polio n'est pas éradiquée de la surface de la Terre, elle peut se propager dans le monde entier et nuire aux enfants où qu’ils soient. Je demande instamment à tous les pays de s'unir derrière l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite et de veiller à ce qu'elle bénéficie du soutien et des ressources dont elle a besoin pour mettre fin à la poliomyélite pour tous, partout dans le monde », a déclaré M. Khumbize Kandodo Chiponda, député et ministre de la Santé du Malawi.

La nouvelle stratégie d'éradication est axée sur l'intégration des activités de lutte contre la polio dans d'autres programmes de santé essentiels dans les pays touchés, sur l'amélioration de l'accès aux soins des enfants des communautés les plus à risque qui n'ont jamais été vaccinés, et sur le renforcement de l'engagement auprès des dirigeants locaux et des personnes influentes afin d'instaurer la confiance et l'acceptation du vaccin.

Epargner les générations futures

« Les enfants du Pakistan et de l'Afghanistan méritent de vivre une vie exempte d'une maladie incurable et paralysante. Avec un soutien mondial continu, nous pouvons faire de la polio une maladie du passé », a déclaré le Dr Shahzad Baig, coordinateur national du programme d'éradication de la polio au Pakistan. « Le programme de lutte contre la polio s'efforce également d'accroître l'équité globale en matière de santé dans les communautés les plus à risque en répondant aux besoins de la région de manière holistique, notamment en renforçant la vaccination de routine, en améliorant les installations sanitaires et en organisant des campagnes de santé. »

Le plan d'investissement expose la manière dont le soutien aux efforts d'éradication permettra de mettre en place des services de santé essentiels dans les communautés mal desservies et de renforcer les mécanismes de défense globaux contre les futures menaces sanitaires.

Depuis 2020, l'infrastructure et le personnel de l'IMEP ont apporté un soutien essentiel aux gouvernements dans leur réponse à la pandémie de COVID-19, notamment en promouvant des pratiques sûres en matière de COVID, en tirant parti des réseaux de surveillance de la polio et des laboratoires pour détecter le virus, et en soutenant les efforts de vaccination contre la COVID-19 par des formations d'agents de santé, la mobilisation communautaire, la gestion des données et d'autres activités.

« L'effort mondial visant à faire disparaître la polio des livres d'Histoire contribuera non seulement à épargner aux générations futures cette maladie dévastatrice, mais aussi à renforcer les systèmes de santé et la sécurité sanitaire », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS.

Citations additionnelles tirées du plan d'investissement de l'IMEP :

« Nous disposons des connaissances et des outils nécessaires pour éradiquer la polio de la surface de la terre. L'IMEP a besoin des ressources nécessaires pour franchir la dernière étape vers l'éradication de cette terrible maladie. Investir dans l'IMEP nous aidera également à détecter et à répondre à d'autres urgences sanitaires. Nous ne pouvons plus hésiter maintenant. Profitons de cette occasion pour soutenir pleinement l'IMEP et créer un monde dans lequel aucun enfant ne sera plus jamais paralysé par la polio », a déclaré Bill Gates, coprésident de la Fondation Bill et Melinda Gates.

« Investir dans l'éradication de la polio, c'est aller au-delà de la lutte contre une maladie. Cela représente l'investissement ultime à la fois dans l'équité et la durabilité - il est pour tous et pour toujours. Un élément important de la stratégie de l'IMEP consiste à intégrer la planification et la coordination des activités de lutte contre la polio à des services de santé essentiels afin d'atteindre les enfants n'ayant jamais été vaccinés avec les vaccins de routine, contribuant ainsi à la réalisation des objectifs du programme de vaccination 2030 », a déclaré Seth Berkley, directeur général de Gavi, l'Alliance du Vaccin.

« Vingt millions de personnes marchent aujourd'hui grâce à la vaccination contre la polio, et nous avons appris, amélioré et innové au fil du temps. Nous sommes plus forts et plus résilients alors que nous entamons le dernier tour de ce marathon visant à protéger de la polio toutes les générations futures d'enfants aux quatre coins du monde. Rejoignez-nous ; avec notre volonté et nos ressources collectives, nous pouvons saisir l'opportunité sans précédent de franchir la ligne d'arrivée qui se trouve devant nous », a déclaré Mike McGovern, président de la commission internationale PolioPlus du Rotary International.

Note aux rédactions :
L'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite est un partenariat public-privé mené par les gouvernements nationaux avec six partenaires principaux : le Rotary International, l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), l'UNICEF, la Fondation Bill & Melinda Gates et Gavi, l'Alliance pour les vaccins. Pour plus d'informations sur l'effort mondial pour mettre fin à la polio, visitez le site polioeradication.org.