L'univers UNICEF France

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
Ville amie logo

En 2021, 264 villes ont intégré le réseau Ville amie des enfants 2020/2026.
Rejoignez le grand réseau
Ville amie des enfants.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir

Les maladies infantiles

maladie-infantile-enfant-unicef-france

© UNICEF-UNI346889-Chnkdji

Vaccination, hygiène et traitements médicamenteux sont des gestes simples pour sauver la vie des enfants et lutter contre les maladies infantiles. Pourtant, dans les pays en situation de conflit ou disposant de peu de moyens sanitaires, des millions d’enfants n’ont pas accès à la santé, un droit fondamental universel. Premier opérateur de la vaccination dans le monde, l’UNICEF lutte activement contre la propagation des maladies infantiles. Entre 2002 et 2022, 760 millions d’enfants ont été vaccinés par l’UNICEF, prévenant ainsi plus de 13 millions de décès.

Qu’est-ce qu’une maladie infantile ?

Une maladie infantile est une pathologie qui touche particulièrement ou exclusivement les enfants. D’origine virale ou bactérienne, la plupart de ces affections peuvent être évitées grâce à la vaccination, l’application de mesures d’hygiène appropriées ou la prise de médicaments.

La vaccination sauve chaque année 2 à 3 millions d’enfants en les protégeant contre plusieurs pathologies mortelles. Concrètement, ce chiffre se traduit par plus de 5 vies sauvées par minute.

Dans les pays victimes de conflits armés, dont les habitants évoluent dans un contexte fragile ou connaissent une situation d’urgence humanitaire, un geste aussi important que la vaccination ou la prise de médicaments n’est pas accessible à tous. En faisant un don à l’UNICEF, vous contribuez au financement des commandes et des livraisons de vaccins et de médicaments partout dans le monde. Vous sauvez des vies et offrez à chaque enfant le droit de survivre et de prospérer.

Les maladies infantiles les plus répandues

Les 7 maladies infantiles suivantes figurent parmi les plus répandues dans le monde : varicelle, rougeole, oreillons, rubéole, coqueluche, maladies diarrhéiques, pneumonie.

Varicelle

Maladie d’origine virale très contagieuse, la varicelle est fréquente chez les enfants de moins de 10 ans. Fièvre et éruptions cutanées qui démangent en sont les symptômes typiques. La prise en charge médicale n’est pas toujours nécessaire chez les enfants en bonne santé. Toutefois, dans le cas d’enfants au système immunitaire affaibli ou souffrant de dénutrition, des complications peuvent survenir. Prévention, sensibilisation et adoption de bonnes pratiques d’hygiène permettent de limiter les aggravations et une propagation rapide de la varicelle.

Rougeole

Elle aussi virale, la rougeole est une maladie très contagieuse pouvant donner lieu à des complications neurologiques (cécité, œdème cérébral). Elle peut cependant être facilement évitée dès l’âge d’un an grâce au vaccin ROR (Rougeole Oreillons Rubéole). En association avec l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), l’UNICEF œuvre pour mettre en place des programmes de vaccination systématiques dans les pays dont le système de santé est déficient.

Oreillons

Maux de tête, fièvre, inflammation des glandes salivaires et douleurs au niveau des oreilles sont les symptômes fréquents des oreillons. Maladie infantile contagieuse qui sévit surtout à la fin de l’hiver et au printemps, elle peut être évitée grâce au vaccin ROR.

Rubéole

Infection infantile aiguë et contagieuse qui se développe entre 5 et 9 ans, la rubéole entraîne fièvre et éruptions cutanées. Le vaccin ROR permet d’éviter la contamination par cette maladie.

Coqueluche

La coqueluche est une maladie respiratoire d’origine bactérienne qui affecte les voies respiratoires et entraîne une toux convulsive pouvant durer plusieurs semaines. Elle peut se dégrader en pneumonie et entraîner la mort chez les jeunes enfants, s’ils ne sont pas traités à temps. L’infection par la coqueluche peut être évitée par l’administration d’un vaccin combiné qui prévient également la diphtérie et le tétanos (DTC) et dont la première injection peut se faire dès 2 mois.

Maladies diarrhéiques

Avoir accès à l’eau potable et se laver les mains à l’eau et au savon permet de réduire de plus de 40 % les décès liés aux maladies diarrhéiques. Des campagnes de sensibilisation, de prévention et de traitement de l’eau sont mises en place par l’UNICEF pour limiter les risques sanitaires.

Les rotavirus sont également une cause fréquente de diarrhées abondantes chez les enfants de moins de 2 ans, entraînant une déshydratation qui peut être mortelle, si elle n’est pas prise en charge. L’infection peut toucher les enfants plus âgés et les adultes, mais s’avère souvent bénigne pour eux. Pour protéger les enfants en bas âge, la vaccination contre le rotavirus est recommandée.

Pneumonie

Encore très présente en Afrique subsaharienne et en Asie du sud, la pneumonie est la maladie infantile la plus mortelle chez les enfants de moins de 5 ans dans le monde. D’origine virale ou bactérienne, elle se traduit par une infection des poumons qui entraîne toux, fièvre et difficultés respiratoires. Les nourrissons ayant un système immunitaire immature ou les enfants souffrant de dénutrition ou d’autres maladies sont les plus exposés.

En fonction de son origine, l’infection peut être traitée par des antibiotiques ou évitée grâce à la vaccination. C’est notamment le cas des pneumonies causées par les maladies à pneumocoques ou la bactérie Hib (Haemophilus influenza type b).

En cas de pneumonie aiguë, un enfant aura besoin d’une assistance en oxygène, dispositif médical rare dans les pays les plus défavorisés. Les campagnes de vaccination et les actions humanitaires de l’UNICEF jouent donc un rôle crucial dans la réduction du nombre de cas de pneumonies graves.

Les autres maladies

La vaccination des enfants permet également de prévenir la propagation des 5 maladies infantiles suivantes : poliomyélite, tuberculose, hépatite B, tétanos, diphtérie.

Polio (Poliomyélite)

Maladie infantile virale qui endommage le système nerveux, la polio peut entraîner une paralysie irréversible et devenir létale si elle atteint les muscles respiratoires. L’infection est incurable, mais peut être évitée grâce à la vaccination. Grâce à vos dons et aux actions de l’UNICEF en faveur de campagnes de vaccination, le nombre de cas de polio a diminué de 99 % en moins de 20 ans.

La tuberculose

En 2010, 6,2 millions de personnes ont été infectées par le bacille tuberculeux. Cette infection qui touche les poumons peut aussi atteindre le cerveau et d’autres organes chez les jeunes enfants. Le traitement contre la tuberculose ne s’est pas toujours efficace. La prévention grâce à l’injection du vaccin BCG est donc nécessaire pour éviter la contamination et la propagation de la maladie.

L’hépatite B

Le virus de l’hépatite B provoque une inflammation du foie et cause près de 500 000 décès par an. Souvent, les enfants contaminés ne développent pas de formes graves de la maladie, mais ils présentent parfois des complications à l’âge adulte pouvant aller jusqu’à un cancer ou une cirrhose du foie. Le vaccin VHB permet de prévenir efficacement la maladie. L’UNICEF participe activement aux campagnes de vaccination globales contre l’hépatite B.

Le tétanos

Chaque année, le tétanos tue 59 000 nouveau-nés et des milliers de mères dans les pays les plus défavorisés. Sans prise en charge hospitalière, cette maladie est mortelle et même avec un suivi médical adapté, la survie n’est pas garantie. Pourtant, le tétanos peut être évité en vaccinant les enfants, mais aussi les futures mères dont le bébé à naître sera alors protégé pour les premiers mois de sa vie.

La diphtérie

Véritable fléau durant le siècle dernier, les cas de diphtérie ont fortement diminué grâce à la vaccination. Cette maladie infantile endommage les tissus de la gorge, empêchant la respiration ou la déglutition. Si elle n’est pas traitée, la bactérie finit par attaquer le cœur, les reins ou le système nerveux. Le vaccin DTC, dont la première injection peut être faite dès 2 mois, prévient l’infection.

Devenez donateur et aidez l’UNICEF à lutter contre la propagation de ces 12 maladies infantiles. Votre don peut faire la différence et aider à sauver la vie de nombreux enfants partout dans le monde.

don-unicef

Soutenir nos actions pour les enfants

Le saviez vous ? 75% de votre don est déductible de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 1000€ par an.
Faire un don