L'univers UNICEF France

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
Ville amie logo

En 2021, 264 villes ont intégré le réseau Ville amie des enfants 2020/2026.
Rejoignez le grand réseau
Ville amie des enfants.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir
15 septembre 2022, photo de l'installation de l'UNICEF au siège des Nations Unies à New York, baptisée « Une classe en pleine crise de l’apprentissage ». ©UNICEF/UN0703363/Chris Farber/UNICEF via Getty Images
15 septembre 2022, photo de l'installation de l'UNICEF au siège des Nations Unies à New York, baptisée « Une classe en pleine crise de l’apprentissage ». ©UNICEF/UN0703363/Chris Farber/UNICEF via Getty Images

L’UNICEF alerte sur la faiblesse alarmante des niveaux d'apprentissage

En amont du Sommet sur la transformation de l’éducation, l’UNICEF dévoile au siège des Nations Unies à New York son installation baptisée « Une classe en pleine crise de l’apprentissage »

New York/Paris, le 16 septembre 2022 – En amont du Sommet sur la transformation de l’éducation, l’UNICEF alerte sur la faiblesse alarmante des niveaux d’apprentissage. Avant la pandémie, on estimait que la moitié des enfants âgés de 10 ans à travers le monde étaient capable de lire et de comprendre un texte simple. Aujourd’hui, d’après les estimations, seuls un tiers des enfants âgés de 10 ans à travers le monde seraient capables de lire et de comprendre un texte simple.

« Le manque de ressources des établissements, la rémunération et la qualification insuffisantes des enseignants, les classes surchargées et l’archaïsme des programmes d’enseignement entravent la capacité de nos enfants à réaliser leur plein potentiel », explique Catherine Russell, directrice générale de l’UNICEF. « L’orientation donnée à nos systèmes éducatifs détermine, par définition, celle de notre avenir. Si nous n’inversons pas les tendances actuelles, nous devrons subir les conséquences de l’échec de l’éducation de toute une génération. Les faibles niveaux d’apprentissage que nous connaissons aujourd’hui réduisent nos possibilités futures. »

La fermeture prolongée des établissements scolaires et le manque d’accès à un apprentissage de qualité durant la pandémie de COVID-19 ont mis au jour et exacerbé la crise de l’apprentissage préexistante, privant des millions d’écoliers à travers le monde des compétences fondamentales en lecture et en calcul, avertit l’UNICEF.

Une installation artistique pour sensibiliser le public à la crise de l’apprentissage

Afin d’attirer l’attention sur la crise de l’apprentissage et la nécessité de transformer l’éducation à l’échelle mondiale, l’UNICEF a aujourd’hui présenté au public son installation baptisée « Une classe en pleine crise de l’apprentissage », une salle de classe-témoin illustrant la proportion d’enfants n’ayant pas acquis les compétences fondamentales. L’installation sera exposée du 16 au 26 septembre sur l’esplanade des visiteurs au siège des Nations Unies à New York.

Un tiers des tables de la classe-témoin sont en bois et pleinement fonctionnelles, comme le suggère l’emblématique sac à dos de l’UNICEF placé sur les chaises derrière elles. Ces tables représentent le tiers des enfants de 10 ans à travers le monde capables de lire et de comprendre un texte simple (l’indicateur de l’acquisition des compétences minimales en compréhension écrite). Quasiment invisibles, les deux tiers restants des tables sont composés d’un matériau transparent pour illustrer le fait que 64 % des enfants seraient, d’après les estimations, incapables de lire et de comprendre un texte simple à l’âge de 10 ans.

À l’occasion du Sommet sur la transformation de l’éducation réunissant les dirigeants mondiaux, l’UNICEF appelle ces derniers à s’engager pour garantir une éducation de qualité à tous les enfants. Il exhorte les gouvernements à agir et à investir en vue de rescolariser tous les enfants et de les maintenir dans le système éducatif, d’améliorer leur accès à des cours de rattrapage, de soutenir le personnel enseignant et de le doter des outils dont il a besoin, et de permettre aux établissements d’offrir un environnement sûr et bienveillant favorisant l’apprentissage de tous les enfants.

Téléchargez le contenu multimédia ici.