L'univers UNICEF France

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
Ville amie logo

En 2021, 264 villes ont intégré le réseau Ville amie des enfants 2020/2026.
Rejoignez le grand réseau
Ville amie des enfants.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir
© UNICEFUNI313428

YEMEN : la famine menace la vie de millions d’enfants

Les conditions désastreuses que subit la population impactent gravement la santé de près de 325 000 enfants de moins de cinq ans qui souffrent de malnutrition aiguë sévère et qui se battent quotidiennement pour survivre. La situation au Yémen est un véritable enfer pour des millions d’enfants  dont les familles font face à une combinaison mortelle de violences et de privations vitales.

Des conditions désastreuses qui mettent en péril des millions d’enfants.

Depuis plus de 5 ans, le Yémen fait face à une situation dramatique des plus préoccupantes. Le pays est confronté à l’une des crises humanitaires les plus graves et complexes au monde. Aujourd’hui, 12 millions d’enfants au besoin d’une aide humanitaire.

L’année 2020, avec l’escalade des conflits, le déclin économique, un système de santé proche de l’effondrement auxquels s’ajoutent les effets dévastateurs de la pandémie de COVID-19 a transformé cette crise profonde en une véritable catastrophe laissant des millions d’enfants au bord de la famine. Le Yémen fait face à une urgence dans une situation d’urgence.

Victimes ou témoins de la violence frappant le pays, les enfants sont gravement affectés par les privations de nourriture. Confrontés à la faim et à la pénurie d’aide, le nombre d’enfants malnutris a atteint des niveaux records dans certaines régions du pays, marquant une augmentation de 10 % rien que cette année.

Les taux de malnutrition aiguë chez les enfants de moins de cinq ans sont les plus élevés jamais enregistrés dans certaines régions du Yémen : plus d’un demi-million d’enfants touchés dans les districts du sud, selon une analyse publiée en octobre. L’augmentation la plus importante concerne les cas de jeunes enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère (MAS), avec une hausse de 15,5 % en 2020. Plus de 98 000 enfants de moins de cinq ans sont en grand danger de mort, sans traitement urgent de la malnutrition aiguë sévère.

UNICEF œuvre pour atténuer la souffrance des enfants yéménites

En 2019, grâce au travail d’UNICEF en collaboration avec ses partenaires sur le terrain, plus de 340 000 enfants en situation de malnutrition sévère ont pu être admis en soins thérapeutiques et près de 4,3 millions d’enfants ont reçu des micronutriments essentiels à la lutte contre la malnutrition.

Face à la COVID-19, pour protéger et venir en aide aux enfants les plus vulnérables, UNICEF a renforcé son action dans le pays. Des fournitures d’urgence essentielles ont été acheminées, dont notamment des équipements de protection individuelle pour assurer la sécurité des travailleurs de santé et de la nutrition.

Afin d’éviter une nouvelle aggravation de la situation, les Nations unies et leurs partenaires appellent à un financement pour renforcer d’urgence les programmes de nutrition, en particulier la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère. Des fonds sont également nécessaires pour renforcer les programmes de nourriture, d’eau, d’assainissement et de santé, y compris la vaccination.

L’aide humanitaire à elle seule ne permettra pas d’éviter une famine ni de mettre fin à la crise au Yémen. Il est essentiel de mettre fin à la guerre, de soutenir l’économie et d’accroître les ressources.

Aidez-nous à soutenir les enfants du Yémen

Donnons-leur la chance de devenir les adultes dont le Yémen a besoin, lorsque cette guerre prendra fin
FAITES UN DON