Santé

Santé

La santé est une condition essentielle de la survie des enfants et du développement de leur plein potentiel jusqu’à l’âge adulte. Plus qu’un droit fondamental, elle est aussi un investissement pour la société tout entière et une condition des progrès sociaux et économiques.  Pour qu’elles soient efficaces, les interventions pour la santé des enfants doivent commencer dès la grossesse, se poursuivre à tous les âges de la vie et faire des femmes et des mères une priorité.

Protéger la mère, c’est protéger le futur enfant

Les 28 premiers jours de la vie d’un bébé sont les plus sensibles et les plus décisifs. Pendant ce premier mois, trop d’enfants meurent en raison du manque de soins à la naissance qui favorise les infections. La moitié de la mortalité infantile est néonatale, c’est-à-dire durant cette période d’extrême fragilité pour l’enfant.

Nous considérons la santé maternelle comme primordiale car une mère en bonne santé, c’est une garantie de meilleures chances de survie pour le bébé : les interventions qui protègent les mères bénéficient aussi à leurs enfants.

De plus, l’UNICEF joue un rôle majeur dans la vaccination des enfants qui représente l’un des investissements de santé publique les plus efficaces. Avec des millions de doses fournies chaque année, l’UNICEF est le principal fournisseur de vaccins dans le monde. La vaccination sauve jusqu’à 3 millions d’enfants par an en les protégeant contre des maladies mortelles et/ou invalidantes.

La survie de l’enfant : au cœur de notre action

La survie de l’enfant est au cœur de l’action de l’UNICEF qui déploie et soutient des programmes et interventions à haut impact en faveur de la santé et de la nutrition, des bébés comme des mamans : vaccination, supplémentation nutritionnelle et en vitamine A, promotion de l’allaitement maternel, lutte contre le paludisme, accès à l’eau potable, etc.

Pour favoriser la santé des mères et des nourrissons, nous contribuons aussi à l’amélioration des systèmes de santé des pays en apportant notre expertise aux Ministères de la santé par la formation des personnels soignants et des sages femmes par exemple,  ou encore en organisant des campagnes de vaccination massives.

Des progrès spectaculaires en santé maternelle et infantile

Au cours des 20 dernières années, d’immenses progrès en matière de santé ont été réalisés, faisant chuter de moitié la mortalité infantile dans le monde : de 12,7 millions de décès d’enfants de moins de 5 ans en 1990, on est passé à 6,3 millions en 2013. C’est l’équivalent de 17 000 vies sauvées chaque jour !

Le développement de la vaccination et de nouveaux médicaments, la prise en charge de la malnutrition et l’amélioration des systèmes de santé ont permis ces avancées majeures.
Pour autant, la situation reste inacceptable : trop d'enfants continuent de mourir avant leur cinquième anniversaire, alors que la plupart d'entre eux  pourraient être sauvés. Complications lors de l’accouchement, pneumonie, diarrhée, sous-nutrition, les raisons de ces morts évitables sont malheureusement nombreuses.

Viser la fin de la mortalité infantile d’ici une génération

Connaissez-vous le nombre d’enfants morts avant leur 5e anniversaire depuis 1990 ? 223 millions.
223 millions de décès de trop !
D’autant que la plus grande partie aurait pu être évitée par des interventions relativement simples et par une meilleure prise en compte de la part des pouvoirs publics.
À l’UNICEF, nous avons plus de 60 ans d’expérience en matière de santé, et nous savons qu’il est possible de faire reculer encore plus la mortalité infantile.
Comment ? En investissant dans des services de santé et en assurant des soins de qualité à tous les enfants, les adolescents et leurs mères.
C’est ainsi, avec la mobilisation de tous, que nous pouvons mettre fin à ces morts inacceptables d’ici une génération !

Média

La vaccination d’urgence, une priorité pour la santé des enfants en danger

Réfugiés au Niger à cause des violences dans leur pays d'origine, les enfants du Nigéria sont vulnérables et vivent dans une situation très précaire.
Dans la région de Diffa, l'UNICEF a lancé une campagne de vaccination contre la rougeole pour immuniser plus de 150 000 enfants âgés de 9 mois à 14 ans.
Reportage avec les équipes médicales sur le terrain qui vaccinent ces enfants pour le bien de leur santé.

  • Au Yémen, le combat de Mohanned, 5 ans, contre la malnutrition
    Mohanned, 5 ans, lutte contre la malnutrition aiguë sévère à l'hôpital d'Abs où il est pris en charge. (Yémen, 2016)

    Dans un pays ravagé par la guerre et la pauvreté, le petit Mohanned 5 ans, lutte pour sa vie. Pris en charge à l'hôpital d'Abs, dans le nord-ouest du Yémen, il souffre de malnutrition aiguë sévère, comme des centaines de milliers d'autres enfants... Voici son histoire.

  • Dans l’enfer du Yémen, un enfant meurt toutes les 10 minutes
    Hanadi, âgée de 2 ans et 8 mois pèse... 7 kilos. Malnutrie, elle est très faible et ne peut pas marcher.

    Au Yémen, où 70% de la population a besoin d’une aide humanitaire, l’état de santé des enfants n’a jamais été aussi catastrophique qu’aujourd’hui. La malnutrition atteint un niveau record, 1000 enfants par semaine meurent de maladies évitables, d’autres sont victimes des attaques sur les zones civiles, enrôlés de force, privés d’école… L’UNICEF continue tant bien que mal ses actions mais les fonds manquent.

  • Campagne UNICEF #PourChaqueEnfant : la vidéo de sensibilisation aux droits de l'enfant
    Image extraite du spot vidéo de la campagne 2016 de l'UNICEF France, "Derrière les statistiques, il y a d'abord des enfants !"

    A la veille du 20 novembre, Journée des droits de l’enfant, l’UNICEF France dévoile sa nouvelle campagne de communication et d’appel aux dons, avec un spot vidéo au ton incisif qui rappelle que de nombreux progrès ont été faits pour les enfants du monde en matière de santé, éducation, protection… mais que beaucoup reste à faire pour ne laisser aucun enfant de côté !